h1

Le temps des questions

6 juillet 2007

La campagne, puis les résultats de l’élection présidentielle ont été un temps fort des derniers mois pour la rédaction, qui s’était prononcée clairement, tout comme la présidente de l’Adels (l’association qui édite Territoires), en faveur de Ségolène Royal au second tour. Il nous semblait, et il nous semble toujours, que les opportunités de changements vers une démocratie plus délibérative, une décentralisation plus claire, et une citoyenneté plus active étaient plus importants en cas de victoire de la candidate du PS. Il n’en a pas été ainsi.

Comment réagir aujourd’hui ?

479.jpg

Cette question a beaucoup été posée dans les réseaux associatifs, dans les milieux de la gauche citoyenne, par les organisations de la société civile, dans les jours qui ont suivi le 6 mai. Mais nous savons aussi qu’il ne sera pas facile d’y répondre, et qu’il faudra de long mois pour avancer des éléments concrets face à cette interrogation.

Pour autant, Territoires, avec la complicité d’associations partenaires, d’universitaires, d’élus locaux, et de nombreux lecteurs et citoyens, propose d’apporter une première pierre à ce travail indispensable (je ne parle pas ici d’un travail de deuil, ce serait idiot, mais bien d’un travail d’analyse, et de remise en question, au sens le plus positif du terme). Par les « 21 questions pour comprendre et réagir aux élections 2007 » que nous avons publier dans le numéro de juin de la revue, ce que nous souhaitons avant tout c’est aider les tenants d’une démocratie renouvelée à regarder l’état politique et citoyen de la France les yeux dans les yeux, pour cerner là où nous nous sommes trompés, là où l’enthousiasme a pu prendre le pas sur le discernement, mais aussi là où notre seul tort a était d’avoir raison trop tôt.

Et vous, quelles questions vous pose l’avènement de Nicolas Sarkozy et du gouvernement Fillon à la tête de l’État ?

Advertisements

2 commentaires

  1. Segolene dans le meme paradigme (credo) de croissance que la droite n’a pas su en 2H30 de tele nous montrer en quoi la gauche avait une autre maniere de faire de la croissance !
    Ceci dit si à croissance zero les emplois des entreprises A détruisent les emplois des entreprises B,
    si à une moyenne de 1,8 %/an de croissance de 1990 à1999 , un point de croissance = 43 000 emplois (770 000 emplois en plus /18% de croissance cumulée = 43000)
    combien faut-il de point de croissance pour revenir au plein emploi (en absorbant les 3 millions de chomeurs officiels ou les 7 millions de chomeurs réels d’apres le CERC et Attac)? Une question pour le bac !
    Réponse beaucoup plus que la croissance chinoise, elle meme catastrophique par son contenu (humain, écologique) !!!
    Il faut bien autre chose , un nouveau contrat social, et la gauche n’en a pas !
    Le livre « la faillite des elites » (76% des francais pensent que l’interet des élites est inverse aux leurs- 2006). L’echec flagrant sur l’emploi, le logement – les grandes souffrances- où la gauche n’a pas fait mieux que la droite et où les scandales et les inégalités s’accroissent, etait la toile de fond des élections;
    La carence de vision macro économique et macro sociétal s’amplifiant chez les jeunes pourtant de plus en plus formés , le discours de Sarco a séduit une jeunesse qui rentrait avec angoisse dans la vie active . Le simplisme parait toujours plus cohérent que le complexe
    Ceux qui portaient un discour différents du credo de la croissance , n’ont pas unifié leur discours et ont été marginalisés par les medias et le slogan du vote utile du PS.
    un chomeur actif


  2. Je tenais à signaler l’organisation des chômeurs et chômeuses en association et l’existence du mouvement MNCP dans l’exercice de la lutte contre la précarité organisée par Bruxelles et la France car les indemnités françaises versées aux chômeurs sont clairement attaquées au niveau européens.
    Notre système de protection sociale eest mis à l’épreuve alors que les prix montent pour tous et que la consommation ne peut se maintenir sur le rythme de l’époque précédente.
    Le développement durable sera-t-il stimulé par les prix hauts, je l’espère mais je pense que notre société à deux vitesses a déjà généré des niches d’aisance pour les nantis tandis qu’elle exclut enore plus drmatiquement et les étrangers et les sdf qui cette année un an après la mort de l’abbée Pierre seraient peut être devenus moins visibles dans le PAF médiatique, dommage!
    Quand on sait que notre actuel président Sarkozy autrefois maire de Neuilly a toujours préféré payer les amendes que réaliser les 20% obligatoires de logement social sur sa commune!
    La mise en oeuvre de la loi DALO sur le droit au logement pour tous – malgré les engagements de Mme BOUtin et de Mme Fadela AMARA – ne risque guère d’être une synécure et une action prioritaire du gouvernement.

    Surtout n’oubliez pas à Territoires de consacrer à cette loi et son application un numéro spécial pour comparer cette évolution juridique avec ce qui se fait déjà chez nos voisins notamment en Allemagne et en Suisse pour ce que je connais.

    UN TOIT POUR TOUS ET TOUTES ET FIS DES TAUDIS !!!
    sera ma conclusion… et ma prière d’espoir.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :